Petit caprice météorologique arctique

Raphaël Domjan > Expéditions > Petit caprice météorologique arctique

Blog du 12 juillet 2015 – Atkinson Point

Mardi 7 juillet

Cette journée qui, selon les prévisions météorologiques, aurait dû être plutôt favorable, s’annonce tempétueuse. Notre pauvre routeur Peter Semotiuk doit en perdre son latin, un peu comme nous d’ailleurs. Nous sommes bloqués toute la journée dans cette cabane, sur le toit du monde, balayé par les vents polaires glacés. Nous réalisons que c’est juste magique d’être ici. Je suis arrivé dans cet endroit propulsé par un kayak solaire. Et chaque jour, malgré les nuages qui font écran à notre étoile, cette dernière nous apporte notre indépendance énergétique, pour notre certes petite société à moins de 100 Watts. Peut-être une belle démonstration du potentiel des énergies renouvelables et de l’efficacité énergétique !

Mercredi 8 juillet

Comme prévu, cette fois, la météo est détestable. Toute la nuit le vent siffle sur les murs et le toit de notre cabane. Cela est propice aux rêves. il me semble avoir revisité ma vie cette nuit là. Le réveil est un peu brutal, désorienté et seul, mon ange n’est plus là, elle est restée dans mes rêves. Nous préparons nos kayaks et nos affaires, départ demain matin tôt.

Jeudi 9 juillet

Nous ouvrons la porte de notre cabane, de la pluie, du vent et une mer tourmentée par des vagues infranchissables pour nos pauvres petites embarcations s’offrent à notre vue. Les prévisions étaient totalement fausses. Nous voilà forcés d’attendre encore. C’est quand même peu inquiétant de voir que des prévisions à 6h00 peuvent se révéler aussi mauvaises. Nous devons donc rester méfiant lors de nos prochaines navigations.

Voilà une semaine que nous avons plus vu le soleil. Nous commençons à se demander s’il ne nous a pas abandonné. Une autre dépression nous arrive dessus samedi. Il semble que dès mercredi les prévisions météorologiques laissent imaginer une accalmie. Nous avons encore un bon mois de réserve de vivre, on peut donc encore attendre. Mais si les conditions ne s’améliorent pas d’ici la semaine prochaine, ça va se compliquer. Nous profitons de cette journée pour nous éloigner de notre cabane. Nous découvrons au milieu de nulle part des traces de forages exploratoires pour du gaz ou du pétrole, l’homme est vraiment partout.

J’espère que vous profitez du soleil pour nous. A la semaine prochaine pour la suite de nos aventures polaires statiques.

Raphaël

 

Autres articles

Article dans l’AGEFI

Merci à L’AGEFI, Nouvelle Agence Économique et Financière, d’avoir relayé ma vision optimiste et solaire. Un grand merci également au journaliste Jonas Follonier pour l’avoir si bien rédigé. Article complet ici: https://agefi.com/actualites/entreprises/pictet-raphael-domjan-et-romande-energie-les-trois-mots-cles-de-la-semaine #ChristianPetit #solarenergy #solarstratos #climatechange #longines #bordier #bitcoinsuisse

Le grand soir de la RTS avec Fathi Derder

J’ai eu la chance d’être l’invité principal du Grand Soir de la RTS la première, accompagné du jeune prodige du violon Kylian Nater, du groupe VOLVER, Albane Schlechten et Mathieu Jaton et des journalistes Edith Matthey, Eric Grosjean et Fathi Derder

Monaco-Matin

Merci à Monaco-Matin pour cette première page sur la visite de SAS le Prince Albert II de Monaco à notre home base de SolarStratos en Suisse, merci à APG world connect pour leur invitation à présenter ma vision d’une aviation décarboné à leurs membres. https://www.monacomatin.mc/environnement/l-avion-solaire-qui-veut-flirter-avec-les-limites-de-l-espace-883854 Article de Monaco-Matin Tutoyer les étoiles grâce au soleil. C’est le rêve du pilote et conférencier suisse, Raphaël Domjan. Présent à Monaco dans le cadre de la 14e édition du World Connect by APG (*), il a présenté son dernier projet: SolarStratos. Cette aventure du groupe SolarXplorers SA poursuit le but d’approcher la stratosphère grâce à l’énergie solaire. Un challenge qui, au-delà de la performance, ambitionne de promouvoir les énergies renouvelables en démontrant que des projets, qui pouvaient sembler inconcevables il y a peu, sont désormais possibles grâce aux innovations technologiques. C’est en suivant ce leitmotiv que l’éco-explorateur a déjà réalisé plusieurs « grandes premières » ces dernières années. Comme son tour du monde en bateau à l’énergie solaire, Planetsolar. Un périple de 60.000km au départ et à l’arrivée de Monaco réalisé entre 2010 et 2012 à bord d’un navire pourvu de 500m² de panneaux solaires. Albert II, grand soutien de SolarStratos Plus récemment, il a aussi embarqué le...

Derniers articles

Archives

Categories